samedi 27 juin 2015

Les Partisans de Aharon Appelfeld aux éditions de l'Olivier



Quelle force émane du dernier livre d’Aharon Appelfeld, traditionnel édité par les éditions de l’Olivier et traduit de l’hébreu par Valérie Zenatti. Parenthèse : il est très intéressant de l’écouter de ce travail de traducteur concernant ce grand personnage. Son écriture est à la fois « claire et à double-fond : elle est symbolique tout en faisant référence à des actions du quotidien apparemment les plus anodines ; elle évoque les événements de l'histoire mais de manière souvent vague et comme détournée ; en même temps elle s'ouvre aux mythes du peuple juif. »
Vous serez soufflés par la force de ces hommes et femmes dans l’adversité et la lutte pour leur propre survie et celles de leurs compatriotes.
« Les partisans » donnent la voix à Edmund, lycéen de 17 ans. Il nous décrit pendant la Seconde Guerre Mondiale dans le pays de l’eau en Ukraine, la résistance d’un groupe composé d’hommes, de femmes et d’enfants face aux allemands et ukrainiens participant à la déportation des juifs. Ils tentent de survivre, de faire dérailler les trains destinés aux camps de la mort.
La beauté de ce livre au-delà de l’écriture est traduite par ce soucis permanent d’humanité par les membres de ce groupe. Sous l’impulsion de Kamil, le commandant, un « anarchiste religieux », ils lisent la Bible, de la littérature hassidique et de la poésie.

Vous ressentirez de grands sentiments pour tous les personnages, si différent mais aux blessures communes. Ils vous accompagneront des jours après la lecture de ce texte.
A la lecture de ce texte, profondément convaincue que la culture est le trait caractéristique de l'humanité, je me suis sentie rassérénée, apaisée, réencouragée mais à jamais vigilante.

                          Julia

 Les partisans, Aharon Appelfeld, éditions de l'Olivier, 22euros.